Habitation Velier WP Forsyths 2006 WPM 57,5%

…une richesse aromatique juste incroyable..

Publicités

Nous voilà de nouveau en présence d’un produit de la gamme Habitation Velier après le Mount Gay de Barbade nous allons maintenant partir en Jamaïque direction la distillerie Worthy Park. Je ne vais pas vous reparler de la gamme habitation Velier car vous pouvez en apprendre plus ici. Par contre concernant la Distillerie Worthy Park, il s’agit de la deuxième distillerie la plus connue de Jamaïque après Hampden. Le produit dont je vais vous parler est le produit avec le deuxième taux d’esters le plus élevé c’est à dire 209,3 g/L ce qui correspond à la mark WPM juste après la version la plus concentrée qui est WPH. Autant vous dire qu’avec un taux d’éléments aromatiques si important, le rhum risque d’avoir beaucoup de caractères et de complexité. Suite à de nombreuses fermetures, la distillerie a réouverte ses portes et repris ses distillations depuis 2005.

Ce rhum est un assemblage de pas moins 25 fûts, le tout vieillit pendant 11 ans sous un climat tropical avec une part des anges supérieur à 64% (quels gourmands!). Il s’agit d’une distillation en pot still à double retord en alambic Forsyths. Je suis toujours très friand des rhums de mélasse de la Jamaïque car je les trouve d’une richesse aromatique juste incroyable. Voyons voir ce qu’il a dans le ventre

forsyths-11-year-old-2006-habitation-velier-rum
Credit Photo: Master of Malt

Pays: Jamaïque

Distillerie: Worthy Park

Embouteilleur: Velier

Distillation: Rhum de mélasse distillé en distillation pot still

Vieillissement: Tropical

Prix: 112 euros

Couleur: Ambre

Aspect: Gras, belles larmes

Nez: Solvant (Acétone, Colle à peinture), Fruité (banane mûre, fruits confit, ananas, zeste d’agrumes), Boisé (sec), Végétal (herbacé), Notes Chaudes (Cacao, vanille)

Bouche:  Fruité ( Banane, mangue bien rôtie, agrumes, pruneau), Notes Chaudes (Pain épices, cacao, vanille) , Épices (poivre, cannelle), Boisé (bois sec, légèrement brulé), Végétal (herbe, fleur, eucalyptus, amertume de la menthe),

Finale: longue, Notes Chaudes (caramel grillé) Fruité (fruits compotes, abricot confit)

Forsyths

Bilan de la Dégustation: Une fois de plus, Luca Gargano tête pensante de chez Velier nous propose un rhum très riche et complexe. Ce qui marque dans un premier temps c’est cette forte présence de l’alcool qu’il faudra je pense bien laisser s’aérer si on souhaite profiter pleinement de la dégustation. Après cette étape obligatoire, nous pouvons ensuite profiter pleinement de tout ce panier de fruits qui s’offre à nous avec le côté végétal et boisé qui jouent des coudes pour accompagner ces fruits. La longueur en bouche bien longue est un réel plus à ce jus qui a fait à ce jour un de mes coups de coeurs au niveau des rhums de la Jamaïque. Allez en laissez vous tenter si ce rhum croise votre route, vous passerez un excellent moment.

 

English Version

Here we are again in the presence of a product of the Habitation Velier range after the Mount Gay of Barbados we will now leave in Jamaica direction the Worthy Park distillery. I’m not going to talk about the Velier home range again because you can learn more here. However, Worthy Park Distillery is the second best known distillery in Jamaica after Hampden. The product I am going to talk about is the product with the second highest ester content, i.e. 209.3 g/L, which corresponds to the WPM mark just after the most concentrated version, WPH. You might as well say that with such a high rate of aromatic elements, rum is likely to have a lot of character and complexity. Following numerous closures, the distillery reopened its doors and resumed distillation in 2005.
This rum is a blend of no less than 25 casks, all aged for 11 years in a tropical climate with a share of angels over 64% (what greedy!). It is a distillation in still pot with double twist in Forsyths alembic. I am still very fond of Jamaican molasses rums because I find them of just incredible aromatic richness. Let’s see what he’s got.

forsyths-11-year-old-2006-habitation-velier-rum
Credit Photo: Master of Malt

Country: Jamaica

Distillery: Worthy Park

Bottler: Velier

Distillation: Distilled molasses rum in still pot distillation

Aging: Tropical

Price: 112 euros

Color: Amber

Aspect: Fat, beautiful tears

Nose: Solvent (Acetone, Paint glue), Fruity (ripe banana, candied fruits, pineapple, citrus zest), Woody (dry), Vegetal (herbaceous), Brown notes (Cocoa, vanilla)

Palate: Fruity ( Banana, well roasted mango, citrus fruits, prune), Brown notes (spice bread, cocoa, vanilla), Spices (pepper, cinnamon), Woody (dry, slightly burnt wood), Vegetal (grass, flower, eucalyptus, mint bitterness),

Finish: long, Warm Notes (toasted caramel) Fruity (compote fruits, candied apricot)

Forsyths

Conclusion:

Once again, Luca Gargano, head of Velier, offers us a very rich and complex rum. What marks at first is this strong presence of alcohol that I think it will be necessary to let air if we want to fully enjoy the tasting. After this mandatory step, we can then take full advantage of all this basket of fruit that is offered to us with the vegetal and woody side that play elbows to accompany these fruits. The length in the mouth is a real plus to this juice which has made to date one of my favorites with rums from Jamaica. Let yourself be tempted if this rum crosses your road, you will spend an excellent moment.

 

Rencontre avec Sylvie propriétaire de « L’Univers de la Guildive » à Antibes (06)

Après avoir interviewé le Blogeur Roger je vous propose de partir aujourd’hui à la rencontre de la propriétaire de l’unique cave à rhums des Alpes Maritimes (qui devient la boutique tous genres confondus dans laquelle je vais le plus souvent maintenant). En effet cette cave a vu le jour il y a moins d’un an mais est déjà pas mal fréquentée par les amateurs. Rencontre avec Sylvie la Responsable de la cave « L’univers de la Guildive »

IMG_2714

 

  • Bonjour Sylvie et merci de m’accorder quelques minutes pour cet entretien avec vous. Tout d’abord pourriez-vous nous parler un peu de la cave que vous avez ouverte sur Antibes

 

Bonjour Cyril, c’est un plaisir d’échanger avec vous, car je vous sais passionné !!Et bien je suis agréablement surprise de l’accueil qui m’a été réservé et de la fréquentation de plus en plus importante, je fais des rencontres fabuleuses et je continue d’apprendre, car si je suis conseillère pour mes visiteurs mais j’apprends aussi de mes clients et c’est exactement ce que je souhaitais en ouvrant cette cave, échanger !!

 

  • Cette passion pour le rhum n’est pas nouvelle je suppose, pouvez-vous nous raconter votre première rencontre avec ce spiritueux ?

 

Et bien cette passion a commencé en 2001 lorsque je suis partie vivre en Guadeloupe, j’ai vu des champs de cannes brûler avant la coupe, mon odorat a été séduit immédiatement et j’ai alors commencé à écouter les histoires autours de la canne, son histoire… et puis j’ai appris à découvrir différents rhums blanc, ambrés vieux etc… j’ai visité les distilleries… bref j’étais conquise… et puis il y a deux ans j’ai cessé mon métier et bien sûr il était évident que je devais vivre enfin cette passion et la partager .. Une cave naissait, ma cave !

 

  • Si vous deviez choisir trois rhums à avoir obligatoirement goûté et à posséder chez soi lesquels seraient-ils et pourquoi ? (question pas évidente je le concède)

 

Le santa Térésa 1796 pour son bel équilibre et sa rondeur, c’est un solera que j’apprécie beaucoup et j’aime l’histoire de cette distillerie du Vénézuela.

Le Genesis rhum blanc Longueteau de canne rouge, brut de colonne qui titre à 73.5° et donc non réduit, j’étais à la distillerie pour la première bouteille, c’est un vrai coup de cœur, sa puissance en bouche ne laisse aucun doute et sa longueur sur les épices et voir un peu poivré est top.

Le Damoiseau 2009, la carafe Reimonenq cuvée prestige vieilli 9 ans également, le Bologne hors d’âge… et bien d’autres de Martinique aussi. C’est difficile.

Je suis plus jus de canne que mélasse en fait. (à part le Santa Térésa) 🙂

 

  • Avez-vous eu récemment un coup de cœur sur un rhum sorti il y a peu de temps ?

Oui comme vous l’avez compris ——- le Genesis assurément.

 

  • Nous vivons actuellement une période d’explosion commerciale en termes de mise sur le marché de nouveaux rhums. Comment faites-vous pour suivre les nouvelles sorties ? Le rythme pour référencer de nouvelles bouteilles ne doit pas être évident à suivre ?

 

Du fait de ma jeunesse sur le marché, je me laisse porter par les clients, je lis les articles de Rumporter, j’écoute mes fournisseurs, je fais les salons bien sûr, bref je reste le plus possible à l’écoute du marché, mais le client est et reste le meilleur indicateur.

 

  • La tendance actuelle est à la transparence du produit au niveau de sa composition mais aussi au niveau de l’étiquetage. Sensibilisez-vous les clients qui viennent vous voir à ce sujet notamment lorsqu’ils sont plutôt attirés par une bouteille au packaging tape à l’œil mais à la qualité du jus assez faible par rapport à une bouteille plus classique mais au jus de très bonne qualité ?

 

J’écoute ce que le client me dit, je le laisse s’exprimer et selon j’interviens avec des dégustations pour l’aider à découvrir son palais et selon ce qu’il aura exprimé – rond, tendu, mélasse, jus de canne etc…on s’éloigne alors du packaging et on s’intéresse au jus, et du coup l’effet mode peut totalement s’éloigner.. c’est la force d’une cave en fait… se parler, écouter et conseiller … mais il est primordial de respecter les goûts de chacun.. sans jugement !

 

  • Le métier de caviste n’est pas évident surtout avec la concurrence d’internet, d’après vous quelles sont vos points forts qui peuvent permettre aux clients de venir chez vous plutôt que de commander sur Internet ?

 

Internet s’est bien mais vous n’avez pas le conseil, les échanges, et la dégustation, et puis il faut attendre son colis, les clients viennent et reviennent car ils trouvent tout cela ici et je ne suis pas vraiment plus chère que sur internet, car il n’y aura pas les frais de livraison et les samples à acheter avant les commandes en ligne, chez moi on gagne du temps et on repart avec sa sélection de suite.. après différentes dégustations en plus…… et bien sûr l’échange que vous ne pouvez avoir sur le net…

 

  • Vous avez lancé il y a peu de temps un partenariat avec un chocolatier de la ville de Grasse pouvez-vous nous en parler un peu plus ?

 

Oui je crois beaucoup en leurs produits, nous devons développer ensemble un ou deux chocolat dédié à ma cave, car le chocolat et le rhum offrent une association de gourmandise et chacun souligne les arômes de l’autre.. il faut des chocolats 70% minimum…

J’aime le fait qu’ils aient leurs propres fèves et que la chaîne de production soit totalement maîtrisée par eux. leurs chocolats sont absolument exquis..

 

  • Pour conclure avec cet entretien quels sont vos projets pour cette belle et jeune cave à moyens et plus longs termes ?

Continuer de rentrer des références, de visiter des distilleries pour ramener des pépites… et enfin commencer les after work avec 7 à 8 cocktails pas plus, en association avec une personne qui va me fournir les produits antillais que je servirai sous forme d’ardoise avec les boissons, il y aura aussi des plats à commander et emporter les week end. du 100% antillais. et continuer de faire mes animations planteurs les samedi et dimanche qui rencontrent un vif succès et que les clients ont pris l’habitude maintenant d’acheter pour leurs apéritifs maison 🙂

On me demande de développer mon enseigne dans d’autres villes, j’y réfléchis sérieusement….

  • Si vous souhaitez rajouter quelques mots je vous en prie vous avez la parole

 

Cette aventure est fabuleuse et au-delà de ce que je pouvais imaginer, les français aiment de plus en plus le rhum et sont ouverts pour découvrir des nouveautés et voyager gustativement.

Je me régale à bien des égards……..jolie fin de carrière !

Merci Cyril d’être venu vers une toute “jeune” caviste …. 🙂

 

Merci beaucoup pour cet entretien Sylvie et je vous souhaite pleins de bonnes choses dans cette aventure que vous avez lancée avec « L’Univers de la Guildive ». A très bientôt