Rencontre avec Sylvie propriétaire de « L’Univers de la Guildive » à Antibes (06)

Après avoir interviewé le Blogeur Roger je vous propose de partir aujourd’hui à la rencontre de la propriétaire de l’unique cave à rhums des Alpes Maritimes (qui devient la boutique tous genres confondus dans laquelle je vais le plus souvent maintenant). En effet cette cave a vu le jour il y a moins d’un an mais est déjà pas mal fréquentée par les amateurs. Rencontre avec Sylvie la Responsable de la cave « L’univers de la Guildive »

IMG_2714

 

  • Bonjour Sylvie et merci de m’accorder quelques minutes pour cet entretien avec vous. Tout d’abord pourriez-vous nous parler un peu de la cave que vous avez ouverte sur Antibes

 

Bonjour Cyril, c’est un plaisir d’échanger avec vous, car je vous sais passionné !!Et bien je suis agréablement surprise de l’accueil qui m’a été réservé et de la fréquentation de plus en plus importante, je fais des rencontres fabuleuses et je continue d’apprendre, car si je suis conseillère pour mes visiteurs mais j’apprends aussi de mes clients et c’est exactement ce que je souhaitais en ouvrant cette cave, échanger !!

 

  • Cette passion pour le rhum n’est pas nouvelle je suppose, pouvez-vous nous raconter votre première rencontre avec ce spiritueux ?

 

Et bien cette passion a commencé en 2001 lorsque je suis partie vivre en Guadeloupe, j’ai vu des champs de cannes brûler avant la coupe, mon odorat a été séduit immédiatement et j’ai alors commencé à écouter les histoires autours de la canne, son histoire… et puis j’ai appris à découvrir différents rhums blanc, ambrés vieux etc… j’ai visité les distilleries… bref j’étais conquise… et puis il y a deux ans j’ai cessé mon métier et bien sûr il était évident que je devais vivre enfin cette passion et la partager .. Une cave naissait, ma cave !

 

  • Si vous deviez choisir trois rhums à avoir obligatoirement goûté et à posséder chez soi lesquels seraient-ils et pourquoi ? (question pas évidente je le concède)

 

Le santa Térésa 1796 pour son bel équilibre et sa rondeur, c’est un solera que j’apprécie beaucoup et j’aime l’histoire de cette distillerie du Vénézuela.

Le Genesis rhum blanc Longueteau de canne rouge, brut de colonne qui titre à 73.5° et donc non réduit, j’étais à la distillerie pour la première bouteille, c’est un vrai coup de cœur, sa puissance en bouche ne laisse aucun doute et sa longueur sur les épices et voir un peu poivré est top.

Le Damoiseau 2009, la carafe Reimonenq cuvée prestige vieilli 9 ans également, le Bologne hors d’âge… et bien d’autres de Martinique aussi. C’est difficile.

Je suis plus jus de canne que mélasse en fait. (à part le Santa Térésa) 🙂

 

  • Avez-vous eu récemment un coup de cœur sur un rhum sorti il y a peu de temps ?

Oui comme vous l’avez compris ——- le Genesis assurément.

 

  • Nous vivons actuellement une période d’explosion commerciale en termes de mise sur le marché de nouveaux rhums. Comment faites-vous pour suivre les nouvelles sorties ? Le rythme pour référencer de nouvelles bouteilles ne doit pas être évident à suivre ?

 

Du fait de ma jeunesse sur le marché, je me laisse porter par les clients, je lis les articles de Rumporter, j’écoute mes fournisseurs, je fais les salons bien sûr, bref je reste le plus possible à l’écoute du marché, mais le client est et reste le meilleur indicateur.

 

  • La tendance actuelle est à la transparence du produit au niveau de sa composition mais aussi au niveau de l’étiquetage. Sensibilisez-vous les clients qui viennent vous voir à ce sujet notamment lorsqu’ils sont plutôt attirés par une bouteille au packaging tape à l’œil mais à la qualité du jus assez faible par rapport à une bouteille plus classique mais au jus de très bonne qualité ?

 

J’écoute ce que le client me dit, je le laisse s’exprimer et selon j’interviens avec des dégustations pour l’aider à découvrir son palais et selon ce qu’il aura exprimé – rond, tendu, mélasse, jus de canne etc…on s’éloigne alors du packaging et on s’intéresse au jus, et du coup l’effet mode peut totalement s’éloigner.. c’est la force d’une cave en fait… se parler, écouter et conseiller … mais il est primordial de respecter les goûts de chacun.. sans jugement !

 

  • Le métier de caviste n’est pas évident surtout avec la concurrence d’internet, d’après vous quelles sont vos points forts qui peuvent permettre aux clients de venir chez vous plutôt que de commander sur Internet ?

 

Internet s’est bien mais vous n’avez pas le conseil, les échanges, et la dégustation, et puis il faut attendre son colis, les clients viennent et reviennent car ils trouvent tout cela ici et je ne suis pas vraiment plus chère que sur internet, car il n’y aura pas les frais de livraison et les samples à acheter avant les commandes en ligne, chez moi on gagne du temps et on repart avec sa sélection de suite.. après différentes dégustations en plus…… et bien sûr l’échange que vous ne pouvez avoir sur le net…

 

  • Vous avez lancé il y a peu de temps un partenariat avec un chocolatier de la ville de Grasse pouvez-vous nous en parler un peu plus ?

 

Oui je crois beaucoup en leurs produits, nous devons développer ensemble un ou deux chocolat dédié à ma cave, car le chocolat et le rhum offrent une association de gourmandise et chacun souligne les arômes de l’autre.. il faut des chocolats 70% minimum…

J’aime le fait qu’ils aient leurs propres fèves et que la chaîne de production soit totalement maîtrisée par eux. leurs chocolats sont absolument exquis..

 

  • Pour conclure avec cet entretien quels sont vos projets pour cette belle et jeune cave à moyens et plus longs termes ?

Continuer de rentrer des références, de visiter des distilleries pour ramener des pépites… et enfin commencer les after work avec 7 à 8 cocktails pas plus, en association avec une personne qui va me fournir les produits antillais que je servirai sous forme d’ardoise avec les boissons, il y aura aussi des plats à commander et emporter les week end. du 100% antillais. et continuer de faire mes animations planteurs les samedi et dimanche qui rencontrent un vif succès et que les clients ont pris l’habitude maintenant d’acheter pour leurs apéritifs maison 🙂

On me demande de développer mon enseigne dans d’autres villes, j’y réfléchis sérieusement….

  • Si vous souhaitez rajouter quelques mots je vous en prie vous avez la parole

 

Cette aventure est fabuleuse et au-delà de ce que je pouvais imaginer, les français aiment de plus en plus le rhum et sont ouverts pour découvrir des nouveautés et voyager gustativement.

Je me régale à bien des égards……..jolie fin de carrière !

Merci Cyril d’être venu vers une toute “jeune” caviste …. 🙂

 

Merci beaucoup pour cet entretien Sylvie et je vous souhaite pleins de bonnes choses dans cette aventure que vous avez lancée avec « L’Univers de la Guildive ». A très bientôt

Publicités

Interview avec Roger Caroni le Responsable du blog « Le blog à Roger »

Effectivement entre deux notes de dégustations de rhums et de whisky, je veux vous proposer de partir à la rencontre des autres animateurs de la toile et passionnés de rhums et autres spiritueux. Et pour cela quoi de mieux pour commencer que de m’entretenir avec d’autres célèbres blogueurs qui sont lu chaque jour sur la toile.

Aujourd’hui je vous propose de rencontrer Roger qui anime sa page « Le Blog à Roger » et que beaucoup d’entre vous connaissent certainement déjà. J’avais envie de mettre en lumière mes confrères en leur posant bien entendu des questions sur le rhum mais pas que…. Bonne lecture

Salut Roger, bienvenue dans mes chais et merci pour ton temps accordé. Alors comme beaucoup d’entre nous tu es un fervent passionné de rhums (mais aussi de hard rock, mais ça on y reviendra un peu plus tard) et tu tiens le très populaire blog « le blog à Roger ».  

Alors pour commencer pourrais-tu me parler de ta découverte du rhum ? Quel est le rhum coupable qui t’as fait plonger dedans ?

Hé bien le rhum qui m’a fait plonger dans le grand bain n’était autre qu’un Angostura 1919 que j’avais acheté 25€ à l’époque. Genre, « les gars je vous présente Ze bouteille, buvez ça calmement »… et déjà un kiff pour Trinidad mais je n’ai plus jamais rien testé de chez eux depuis. Ça me donne envie de trouver des samples quelque part d’ailleurs cette question ! J’avoue avoir vraiment aimé, pas trop sucré et plutôt doux dans mes souvenirs. Je n’ai aucune honte avec celui là

D’ailleurs avec tous les rhums que tu as dégustés, si tu devais n’en retenir qu’un seul, lequel serait-il et pourquoi ? (Tu as deux heures devant toi pour répondre)

Pffff, quelle question ça,  c’est chaud…. Là comme ça je dirais le Trois Rivières 1980 de Chantal Comte qui pour moi à tout ce qu’il faut. Vraiment un rhum incroyable.
Après je n’ai pas la bouteille donc un Caroni 1992/2010 Full Proof ferait tout aussi bien l’affaire. Ces deux rhums sont vraiment des rhums qui m’ont scotché lors de leur dégustation. Deux styles bien différents mais il y a quelque chose de très fort là derrière.

Selon moi ce 92 est LE Caroni ultime dans ceux que j’ai goûtés car il est gorgé de fruits tout en gardant son profil typique et plein de force.

Le Chantal comte étant lui le meilleur rhum agricole tout simplement… encore du fruit, des fleurs, du tabac…. Bon, je vais ne pas refaire la note mais j’aime beaucoup

Tu tiens maintenant ton blog depuis plus d’un an, qu’est ce qui t’a motivé à le créer ? (Petite parenthèse flatterie, je prends toujours beaucoup de plaisir à le lire en tout cas)

Merci

En fait je faisais déjà des retours sur la confrérie, sur le belgium rhum club et Waarhum à l’époque et comme je suis à la base codeur, l’idée de faire un blog à commencer à me chatouiller. Chipoter sur le web est vraiment un truc que j’aime bien donc faire un blog sur mes retours de dégustations ou autre est devenu assez logique.

Pour tout te dire, le blog a été créé en 4 heures au début sur un coup de tête, je me suis dit qu’il était temps d’y aller. Comme je discutais et intervenais souvent, je me suis dit que le plus simple était de l’appeler « leBlogARoger » ainsi j’ai toute la liberté de faire ce que je souhaite, comme je le veux et quand je le sens.

Je voulais faire un blog simple, avec beaucoup de second degrés mais tout en restant plus ou moins consistant…. Et agréable à l’œil et à lire.

Donc, réservation nom de domaine, hébergement et monter un wordpress. Le temps de chercher un thème sympa et de le customiser et zou c’était en ligne.

On rentre dans une période d’explosion de commercialisation du rhum avec de nouvelles bouteilles qui sortent tous les mois, essayes-tu de suivre la cadence ou alors te concentres-tu uniquement sur les rhums qui te font envie pour en parler sur ton blog ?

Suivre la cadence est juste budgétairement parlant impossible, donc je ne parle que des choses dont j’ai envie en fait…. Ça reste très égoïste

J’essaie de faire le plus de découvertes possibles via sample ou achat de bouteille et quand je pense qu’il faut en parler (en bien ou en mal), je le fais. Il n’y a pas de planning établi.

Il y a aussi des fois des choses qui m’énervent ou qui m’interpelle, du coup j’en parle comme le fameux article sur « le culte de la bouteille noire ». Article qui a été écrit car j’en avais vraiment marre à ce moment de tout ce foin. Velier fait des choses splendides mais les bobos qui en achètent par caisse de 6 et qui critiquent les autres embouteilleurs ou types de vieillissement, je ne comprends pas.

Petite interlude musicale, vu que nous partageons semble-t-il les mêmes goûts musicaux, es-tu plus Judas Priest ou Iron Maiden ?

Comme m’a un jour dit très justement un ami : « Iron Maiden….. ? Merde c’est Maiden quoi, on ne peut pas critiquer !! » Et je trouve que cela résume parfaitement la chose (Ndlr: je ne peux qu’être complètement d’accord avec cet ami)

Je suis fan des vieux Maiden, comme tout le monde au final, mais moins depuis fear of the dark. J’ai du mal avec les « nouveaux » que je trouve trop compliqués, pompeux etc… chiants en fait . Mais si on me dit que c’est leur dernière tournée demain, je cours chercher une place car…. Merde c’est Maiden quoi (tu vois le truc ?)

Judas Priest….C’est différent car pour moi ils ont sorti avec Painkiller LE tout grand classique du métal. Celui que tout le monde devrait avoir, que la sécurité sociale devrait même rembourser. Juste pour ça ils méritent le respect éternel, mais j’avoue que sur l’ensemble de leur carrière je préfère Maiden. Jugulator était très bien et leur best off est à posséder… le reste me parle moins.

Revenons-en au rhum, dans les futures sorties à venir, lesquelles va tu acheter ou goûter en priorité ?

Le Travellers de The Wild Parrot me fait de l’œil, faudra-t-il encore réussir à trouver  ça. Etant assez proche d’Hubert Corman, je peux déjà te dire que ses futurs embouteillages vont être très biens.

J’aimerais mettre le nez au-dessus du Depaz 2000, du nouveau blend Jamaica/Guyana de Twelve, les nouveaux Foursquare et le parcellaire HSE entre autre mais il y a tellement de belles choses en ce moment que ça devient chaud

A part le rhum, tu t’intéresses aussi au whisky et aux autres spiritueux, comptes te passionner pour eux autant que le rhum ou est-ce juste une sorte de moyen de sortir un peu du rhum. Après si cette question te gonfle passes directement à la suivante

J’ai pris une énorme claque en goutant plusieurs armagnacs de l’Encantada. Ceux-ci sont souvent bruts de fûts et non filtrés et vraiment, ça envoie du lourd.

Old Brother m’a plaqué au sol avec son cognac et du coup je lorgne aussi de ce côté… l’avantage de ces deux spiritueux est que c’est plutôt abordable pour le moment donc ça laisse plus de facilité.

Le whisky, j’ai beaucoup de mal avec la plupart mais le chichibu IPA a été une très belle découverte, dommage pour le tarif de grands malades. Mais je peux t’annoncer qu’une prochaine note est prévue sur un whisky tourbé qui est juste fantastique.

Donc pour répondre à ta question, oui c’est un moyen pour moi de sortir du rhum et de m’éduquer à de nouvelles choses, découvrir d’autres sensations etc C’est important d’être curieux

Que penses-tu du dernier album de Judas Priest ?

En un mot : déception

Autant les 2 premiers titres dévoilés m’ont fait croire à un album de la trempe de painkiller, autant l’écoute en entier m’a un peu refroidi. Glenn doit quitter le groupe en plus, je pense donc que le grand priest, c’est fini.

Disons que je garde dans ma playlist « Firepower, lightning strike, flame thrower et necromancer »

De plus en plus de blogs voient le jour sur la toile, que penses-tu de ce phénomène ?

Je trouve ça cool perso, c’est toujours sympa de voir ce que d’autres pensent et font.

Allez dernière question, si un jour je viens en Belgique (ce qui est fortement probable) quel rhum tu as envie de me faire goûter?

Avant le rhum, tu boiras une bonne bière, car même si ça s’améliore chez vous, il reste du boulot !! Sinon on te fera goûter le Caroni D’Hubert Corman qui est vraiment top, le bielle 2001 FP que j’adore et j’ai pas mal d’autres crasses dans mon bar 😉
Voilà pour cet entretien avec Roger, que je remercie pour toutes ces réponses et en tout cas je compte bien me rendre en Belgique car le programme semble alléchant! Merci à vous aussi chers lecteurs d’avoir pris le temps de lire cet entretien.