Velier Vale Royal 12 ans 2006 VRW 62,5%vol

…un voyage de saveurs incroyables…

Publicités

Il ne s’écoule en général que très peu de temps pour que le monde du rhum soit en effervescence dès qu’une sortie Velier pointe le bout de son nez. Il est vrai que rien qu’à l’évocation du nom Velier tous les regards des amateurs de rhums que nous sommes se tournent vers Mr Gargano pour en apprendre plus sur ce qu’il va sortir. Eh bien cette fois ci, il ne s’agit pas d’une sortie, mais de 4 sorties de nouvelles bouteilles noires. Je ne vais pas parler de Caroni ici, ni des nouvelles Habitations Velier mais des 4 Long Pond qui sont apparus sur le marché il y a peu de temps. En effet, après Hampden Luca a décidé de nous proposer 4 jus issus de la Jamaïque mais de chez Long Pond cette fois. Un niveau des 4 produits nous allons retrouver: Long Pond 15ans 2003 TECA, Long Pond 11ans 2007 TECC 62,5, Cambridge 13ans 2005 STCE et enfin Vale Royal 12 ans 2006 VRW sur lequel nous allons nous arrêter aujourd’hui.

Ici nous sommes face à un rhum qui affiche pas moins de 62,5% donc autant vous dire que sur le papier la puissance va être de mise. Pour ce qui est de la marque VRW cela signifie que nous allons avoir un taux d’esters situé entre 150 -250 g/hL d’alcool pur. Ce taux est relativement faible par rapport aux autres Long Pond de la même collection. Paradoxalement, ce taux assez faible apporte une belle harmonie et surtout un bel équilibre à ce rhum tout en gardant la puissance. Je trouve que des 4 rhums de cette gamme, ce Vale Royal est le plus harmonieux et le plus complexe tout en restant subtil.

Pays: Jamaïque

Distillerie: Long Pond (Wedderburn)

Embouteilleur: Velier

Distillation: Colonne

Vieillissement: Tropical

Prix: 133 euros

Couleur: brune

Aspect: Gras, larmes moyennes

Nez: Fruité (mangue, abricot, pêche jaune, fruits exotiques) Notes Brunes (vanille, cacao, café torréfié), Floral (lys, iris,) Boisé (bois vernis, santal, pin)

Bouche:  Fruité (Fruits mûrs, ananas, abricot, mangue, papaye, orange, mandarine), Boisé (bois vernis) Epices (poivre, gingembre, muscade) Notes Brunes (miel, vanille, cacao, légèrement caramel grillé)

Finale: Très longue Fruité (abricot, mangue, orange) , Notes Brunes(Vanille, Miel) Boisé (Bois verni, pin)

Bilan de la dégustation: Je dois reconnaitre que je ne m’attendais pas à être bousculé par la dégustation de ce Long Pond. Je m’attendais à quelques chose de très puissant et très accès sur les fruits mûrs et le solvant à l’image des Hampden que vous connaissez assez bien je pense. Au lieu de ça je suis tombé sous le charme de ce rhum que prend le temps de se dévoiler à nous. On prend plaisir à découvrir ce fruité incroyable avec cette gourmandise apporté par les notes chaudes mais aussi ce boisé noble qui donne encore plus de caractère à ce rhum. L’aération permet de découvrir un rhum encore plus complexe qui aime alterner les fruits avec les épices pour nous emmener dans un voyage de saveurs incroyable. Les 62,5% ne sont pas agressifs bien au contraire on penserait même qu’il est moins fort tant l’alcool est bien intégré. Vraiment un très beau et bon produit que Luca nous a encore fait découvrir.

Ferroni – Belize 2007 Brut de fût 61%

…un véritable coup de coeur …

Je dois dire que c’est avec une petite émotion que j’écris cet article car le rhum dont je vais vous parler aujourd’hui est le troisième rhum que j’ai découvert dans ma petite existence de passionné du rhum. Alors débuter dans ce monde avec un colosse à 61% vol je peux vous dire qu’à ce moment là j’ai dû faire preuve du certaine inconscience. Mais pour mon plus grand plaisir cette inconscience s’est révélée être un véritable coup de coeur et surtout une plongée dans le monde de Guillaume Ferroni.

Guillaume Ferroni est un véritable explorateur et surtout expérimentateur dans le monde du rhum avec des maturations originales, des expérimentations incroyablement réussi (Cf le Kreyol). Bref si vous ne connaissez pas et bien je ne peux que vous recommander d’aller explorer l’univers de ce grand (oh oui qu’il est grand ce Guillaume) monsieur.

Aujourd’hui nous allons nous plonger dans un rhum venant tout droit du Belize et plus précisément de la distillerie Travellers avec ce rhum Brut de fût de 2007. Ce rhum a la particularité d’avoir vieillit dans des futs de Bourbon avant de finir sa maturation pendant deux ans dans des futs de Cognac dans le Château de Creissaud fidèle repère de Monsieur Ferroni.

Pays: Belize

Distillerie: Travellers

Embouteilleur: Ferroni

Distillation: Colonne

Vieillissement: Tropical puis Continental

Prix: 70 – 90 euros (mais quasi introuvable maintenant)

Couleur: acajou, brune

Aspect: Gras, larmes moyennes

Nez: Notes Brunes (Vanille, Cacao, Café, Tabac), Fruités (Fruits à coques), Epices (Cannelle, Gingembre, Poivre)

Bouche:  Notes Chaudes (Vanille, Noix de coco, caramel) , Fruits ( Fruits mûrs, Fruits à coques) , Epices (Réglisse)

Finale: Bien longue Fruité (pruneaux, raisins mûrs) , Notes Brunes (Amande, Vanille, Noix de Coco)

Bilan de la dégustation: Ce rhum du Belize est le premier rhum de cette région que j’ai eu la chance de déguster et je dois avouer qu’il me sert maintenant de mètre étalon par rapport aux autres Belize que j’ai pu gouter. Ce rhum est déjà très gourmand à l’origine mais la finition en futs de cognac apporte encore plus de gourmandise et de longueur à ce rhum qu’il en fait un vrai dessert à lui tout seul. Je sais qu’il est maintenant très difficile de le trouver et je ne peux que fortement vous recommander de vous procurer une de ces bouteilles si jamais vous la voyez circuler sur le marché secondaire.